Ignorer les liens de navigationAccueil > Services > Port de Tanger > Présentation

Le Port de Tanger ville est situé à l’entrée du détroit de Gibraltar, en bordure Ouest de la rade de Tanger, ouvert face au Nord-Ouest.

Situé dans la ville de Tanger, la principale porte maritime du Maroc vers la Méditerranée, le port de Tanger se trouve au croisement de l’Océan Atlantique et de la Mer Méditerranée, dans une baie, entre le Cap Spartel et le Cap Malabata.

Cette position exceptionnelle et stratégique, a fait pendant longtemps du port de Tanger le premier port marocain pour le trafic des passagers et TIR. Il était connu par ses dessertes régulières qui le reliaient aux différents ports de l’Europe : Algésiras, Barcelone et Tarifa en Espagne, Sète, Marseille et Port Vendres en France et Gênes en Italie.

Il s’est distingué aussi par une zone franche implantée directement sur ses terre-pleins et qui a attiré des chargements à forte valeur ajoutée.

Avec la mise en service du nouveau port Tanger Méditerranée, situé à 40 km à l’Est de Tanger, la quasi totalité du trafic du port de Tanger lui a été transféré progressivement depuis fin 2008 jusqu’à fin 2010.

Un projet de reconversion du port, mené par la Société d’Aménagement du Port de Tanger, a été initié en 2010 ; il a pour objectif de donner au port une nouvelle vocation orientée vers le tourisme de la croisière et la plaisance.

Les travaux de reconversion du port entamés depuis 2011, et qui prendront fin en 2016, vont permettre à la ville de Tanger de devenir une destination phare de tourisme.

Caractéristiques

  • ◊ Situation : 35°47’N-5°47’O ;
  • ◊ Vocation : Passagers, pêche et plaisance ;
  • ◊ Desserte routière :
    • - Route et Autoroute Casablanca - Tanger ;
    • - Route secondaire 704 reliant Tanger à Sebta.

Historique

L’origine du port remonte au 17ème siècle, date à laquelle les Anglais construirent un môle de 225 m de long et de 33 m de large qui fut détruit en 1684 ; la concession d'un dépôt de charbon pour les navires à vapeur fut cédée en juillet 1895 et il faudra attendre 1897 pour voir apparaître un débarcadère en bois. Ce débarcadère a permis l'amélioration des conditions de débarquement des passagers et des marchandises. Entre 1903 et 1908 un embryon de port pour barcasses et petits voiliers fut réalisé; il consistait en une jetée de 340 mètres de long qui le protégeait contre les houles nord-ouest. En 1921, un Dahir du Gouvernement Chérifien concédait à la « Société du port de Tanger » le droit exclusif de construire, d’entretenir et d’exploiter le port de Tanger. Entre 1925 et 1933, la « Société du port de Tanger » réalisa de nombreuses extensions et notamment un brise-lames de 960 m de longueur, une traverse intermédiaire de 300 m, un terre-plein pour dépôts de charbon et d’huiles combustibles, plusieurs môles, des dragages à 3,5 m de profondeur et 4 m de profondeur à l’intérieur du bassin de cabotage, des déroctages pour un mouillage à 8 m de profondeur ainsi qu’un appontement pétrolier et un quai d’escale. En 1967, l'Etat mit fin à la concession accordée à la "Société du Port de Tanger", et décida de confier la gestion du port à la Régie Autonome du Port de Casablanca (RAPC)​. En 1985, cette gestion fut confiée à l’Office d’Exploitation des Ports puis à l’Agence Nationale des Ports en 2006. Le 15 Décembre 2010, par arrêté ministériel, le port de Tanger ville a été fermé aux navires de commerce et ne peut recevoir que les navires de croisière et les navires à grandes vitesse le reliant à Tarifa (port au sud de l’Espagne).

Print

Voir aussi

Les ports par activité

 

Les ports par région

 

Les ports par site