Ignorer les liens de navigationAccueil > Services > Port de Kenitra > Présentation

L’ensemble portuaire Kenitra/Mehdia compte parmi les plus anciens ports du Maroc. Le port de Kenitra, le seul port fluvial du Maroc, est à vocation commerciale. Le port de pêche et l’avant-port de Mehdia sont implantés dans le lit de l’oued Sebou au niveau de l’embouchure, et sont dédiés à la pêche.

Le complexe portuaire de Kenitra est situé à 200 km au Sud de Tanger et à 160 km au Nord de Casablanca. Les ports de Mehdia et de Kenitra sont situés respectivement à l’aval de l’Oued Sebou et à 17 km de son embouchure qui donne accès à l’océan atlantique.

Le port de Kenitra est connecté aux réseaux de transport national, autoroutier, ferroviaire (projet TGV) et aérien (aéroport de Rabat à 25 km).

Caractéristiques

  • ◊ Situation : 34°16’N-006°41’O
  • ◊ Vocation : Commerce et pêche
  • ◊ Desserte routière : Le port de Kenitra est connecté aux réseaux de transport national, autoroutier, ferroviaire (projet TGV) et aérien (aéroport de Rabat à 25 km).
  • ◊ Infrastructures :
    • - Quais d’accostage : 1006 ml
    • - Tirant d’eau : -5,4 hydro
    • - Terre-pleins : 5,5 22,7 ha

Historique

Le Port de Mehdia (Kenitra) était fréquenté depuis l’antiquité par les Phéniciens.
Il a connu par la suite une grande activité maritime au 17ème siècle quand la ville était sous domination espagnole.
Au début de notre siècle (1911), les autorités militaires françaises avaient choisi Mehdia comme base de débarquement pour leur expédition vers Fès.
En 1912, Kenitra fut choisie comme lieu de débarquement des approvisionnements, car le fleuve offrait à cet endroit un plan d’eau de 1.200 m par 250 m de large avec des berges permettant l’accostage des navires dans des bonnes conditions. Aussitôt, les premières installations du port furent entreprises.
La situation géographique de Kenitra devait permettre au port de jouer le rôle de débouché naturel pour la riche pleine du Gharb et les régions avoisinantes.
Le 14 Novembre 1912, le premier navire (Fluor, cargo français de 1100 tonnes) franchit la barre de Sebou et remonta vers Kenitra. Le port fut ainsi ouvert au commerce.

Print

Voir aussi

Les ports par activité

 

Les ports par région

 

Les ports par site