Le Maroc est engagé depuis plusieurs années dans la voie de la modernité et de la compétitivité. Au plan national, des grands programmes et des stratégies sectorielles soutiennent ces ambitions. PORTNET est un système d’information au service de la communauté portuaire pour une compétitivité renforcée du secteur des ports marocain.

La stratégie « Maroc Numeric 2013 », lancée en 2009, a pour ambition de placer le Maroc dans le peloton de tête des pays émergents dynamiques dans l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) ; l’axe « e-gov » de cette stratégie a pour objectif de rapprocher les administrés, citoyens et entreprises, des administrations, dans une relation dématérialisée alliant l’efficacité à la transparence.

Véritable communauté d’acteurs, les ports de commerce sont dédiés au transit de marchandises et de passagers ; le système d’information PORTNET relient entre eux ces différents acteurs : l’ANP, les Agents Maritimes, l’Administration des Douanes, les Organismes de Contrôle, des opérateurs privés, les banques, les courtiers d’assurances, les transitaires, etc.).

Les différents systèmes d’informations de ces partenaires publics et privés sont désormais connectés entre eux à travers PORTNET qui permet une gestion opérationnelle optimisée des flux de marchandises et des flux documentaires correspondants.

Principaux objectifs du projet :

  • ◊ La réduction des formalités par la simplification et l’automatisation des procédures du commerce international ;
  • ◊ L’optimisation du délai de séjour des navires et du temps de transit des marchandises ;
  • ◊ La réduction du coût de la logistique par une programmation optimale des escales ;
  • ◊ La sécurisation des passages portuaires par une meilleure connaissance des informations sur les marchandises en transit.

Principales fonctionnalités techniques :

  • ◊ Un Guichet Unique qui permet au déclarant d’effectuer ses formalités d’enlèvement et d’embarquement sur le site Internet http://www.portnet.ma 24h/24 et 7j/7 ;
  • ◊ L’intégration des systèmes d’information des partenaires et la synchronisation des flux avec la normalisation des échanges (EDIFACT) ; cette intégration permet à chaque acteur de disposer de l’information nécessaire pour anticiper les formalités administratives de transit des marchandises, la programmation des escales et l’allocation des ressources de manutention ;
  • ◊ Le partage des données de la communauté portuaire qui concerne l’ensemble des partenaires et permet à chaque acteur de disposer d’une information riche en temps réel sur l’activité portuaire pour le suivi des escales, des navires, et des marchandises.

Statut du projet à fin 2012

Phase 1 :

Phase 2 :

Print
 

Voir aussi

Les ports par activité

 

Les ports par région

 

Les ports par site