Ignorer les liens de navigationAccueil > L'Agence > Historique
L’histoire du secteur portuaire national est jalonnée d’événements et de réformes qui en ont fait, à l’aube du nouveau millénaire, un levier important du commerce extérieur dans un environnement mondialisé. Quatre grandes périodes ont marqué l’histoire des ports marocains.

La période antérieure à 1963

Avant 1963, les ports du Maroc et le premier d’entre eux, le port de Casablanca, étaient placés sous le régime de la gestion déléguée, confiée à des sociétés privées. Celles-ci assuraient l’ensemble des activités commerciales et prenaient en charge l’entretien du matériel. Parmi ces sociétés figure la Manutention Marocaine qui a assuré l’exploitation commerciale du port de Casablanca. L’Etat avait en charge les grands travaux d’infrastructures et l’acquisition des matériels neufs.

La période 1963-1984, marquée par la création de la Régie Autonome du Port de Casablanca (RAPC)

La Régie Autonome du Port de Casablanca a été créée en 1963 ; elle était chargée de l’exploitation du port ; elle avait la responsabilité de l’acquisition et de l’entretien du matériel, tandis que l’Etat gardait ses prérogatives de puissance publique, la maitrise des infrastructures et la gestion des réseaux.

La période 1984-2006, marquée par la création de l’Office d’Exploitation des Ports (ODEP)

La réorganisation du secteur de 1984 a redéfini les rôles des différentes entités intervenant dans les ports et leurs relations.
L’Etat exerce sa fonction de puissance publique : planification et exécution des travaux d’infrastructures portuaires. L’Office d’Exploitation des Ports, nouvellement créé, prend en charge l’exploitation commerciale des ports. Le secteur privé conserve ses prérogatives passées, en particulier la manutention à bord. Cette première réforme, matérialisée notamment par la création de l’ODEP a permis un saut qualitatif important, marqué par le développement des infrastructures, servies par des équipements adaptés et performants.

La période postérieure à 2006, marquée par la mise en place d’une réforme globale du secteur et la création d’une autorité portuaire, l’Agence Nationale des Ports (ANP)

La réforme de 2006 et la refonte du mode de gestion et d’exploitation des ports a permis la clarification des rôles et des missions de chacun, l’unicité dans la chaine de manutention, la libéralisation de la gestion, de l’exploitation et du financement des ports (concessions) et l’introduction de la concurrence ainsi que la définition d’un cadre juridique et réglementaire (Loi 15-02) pour l’exercice de l’ensemble des activités portuaires.

Print

Voir aussi

Les ports par activité

 

Les ports par région

 

Les ports par site